Internet fragmenté dites-vous ?

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, l’internet n’a pas tendance à se globaliser. Pour comprendre les enjeux et l’importance de ses portées, il est important de saisir toute la matière d’un phénomène fulgurant qui se déroule depuis quelques années : la fragmentation de l’Internet en Internets.

L’internet n’est plus l’internet monomorphe. Celui que nous avons vu naître et se développer dès son apparition et pendant une quinzaine d’année : l’internet des communications.

L’internet qui se développent aujourd’hui est polymorphe. Il laisse place à des internets que nous allons caractériser dans cet article. L’internet fragmenté se déploie de manière fulgurante.

La fragmentation de l’internet en internets, c’est la fragmentation d’un usage en usages.

Egalement, ces internets drainent une multitude de nouvelles technologies parfois très spécifiques et connexes à l’internet (standard technologie) que nous connaissons depuis une vingtaine d’années.

Comprendre et appréhender cet internet fragmenté est un enjeu clef pour toutes les entreprises qui souhaitent construire une stratégie cohérente, et maitriser les ressorts et ces tendances pour bâtir sa vision.

Cet article souhaite fixer 5 internets , classé par ordre de maturité d’usages et de technologie.

Internet fragmenté 1 : l’internet des communications.

L’internet des communication se compose des sites internet, des médias et réseaux sociaux, du e-commerce et de la e-publicité. L’évolution de l’internet des communications ces dix dernières années a été extrêmement importante. Quelques éléments ci-dessous pour comprendre qu’un certain niveau de maturité d’usages et technologique est atteint.

Les sites internet, les médias et réseaux sociaux.

En 2015,

Internautes par Ecran 2015

  • 70% des français sur les réseaux sociaux
  • 30 millions de français sur Facebook, près de 50%
  • 4h07 de navigation par jour sur ordinateur, et 1h sur smartphone
  • 1h30 par jour sur les réseaux sociaux
  • 10% utilisent twitter

 

 

SourcesWeAreSocial SG et Médiametrie

Le e-commerce.

Le e-commerce se développe progressivement en France. Les français achètent maintenant plus fréquemment et régulièrement sur Internet. Hors alimentation, c’est 10% du commerce qui passe par le web cette année 2015.

En 2015,

Vente e-commerce

  • franchira les 60 milliards d’euros de chiffre d’affaires (x7 en 10 années)
  • 10 % des ventes sur le web se fera sur mobile
  • 10 % de l’ensemble du commerce passera par le web (hors alim.)
  • 62% des français ont acheté en ligne en 2014

 

Sources : Fevad et Eurostat

La e-publicité.

L’e-publicité se développe modérément et de manière stable mais ralentie par les transformations d’usages et le développement attachés au mobile. Les deux mots d’ordre : Mobile First et vidéo !

epublicite

  • 3 milliards d’euros de dépenses
  • Part du digital en croissance
  • 20% des dépenses sur le Mobile
  • 10% des dépenses sur le Social Media
  • Part de plus de 25% dans le mix-media

 

 

Sources : #obsepub (PWC, SRI, Udecam)

Internet fragmenté 2 : l’internet des objets connectés

L’internet des objets connait de la part des français un immense engouement. Il sera un des cadeaux de fin d’année le plus convoité pour les fête de 2015 selon certaines études. Vivement minuit !

 

Internet fragmenté : Equipement Internet des objets

  • 7800 milliards d’euros de chiffre d’affaires
  • 15% des objets seront connectés
  • 50 milliards d’objects seront connectés
  • le marché de la RFID a été multiplié par 4
  • les voitures, les vêtements, les objets de la maisons, etc.
  • 1 français sur 2 envisage d’acheter un IOT dans les 6 mois ! (Source Ifop)

 

Sources : IDC, Cisco, Sogeti

Internet fragmenté 3 : l’internet des objets imprimés

Nous avons ici la graine de la plus grande révolution industrielle que l’humanité ait connu. Telle est notre conviction profonde. Nous sommes au début de cette révolution et demain (aujourd’hui!) les makers et le do it himself sont les maîtres mots. L’évolution du marché sur les 10 prochaines années est très impressionnante.

  • Un marché de 3,7 milliards d’euros en 2014 (+68% par an)
  • Devrait atteindre les 22 milliards d’euros d’ici 2019
  • Impression, d’organes humains, prothèses dentaires, à domicile, du maquillage
  • Economie collaborative

Source : Canalys

Cette vidéo époustouflante d’un anneau imprimé en 3D en 30 minutes et qui porte une voiture :

Un réacteur d’avion miniature totalement réalisé en impression 3D :

Internet fragmenté 4 : l’internet des Robots

L’internet des robots progresse fortement des robots industriels aux robots cognitifs. Désormais, le marché du robot de service commence à tenir ses promesses. Ainsi, les robots de service dessinent trois marchés porteurs identifiés : le marché de l’assistance aux personnes, domestiques et compagnons, de surveillance et de gardiennage.(source DGCIS)

Robotique 2020

 

  • 16 milliards et pourrait atteindre 100 milliards d’ici 2020 –
  • Les robots de Service (interventions, services professionnels, domestiques)

 

 

Source : Syrobo, Cap Digital 

Impressionnante vidéo du robot Atlas de Google :

Le robot Romeo de l’entreprise française Albebaran

 

Internet fragmenté 5 : l’internet de l’Energie

L’internet de l’Energie va permettre d’analyser la consommation des foyers en temps réel et d’ajuster la production. Selon J.Rikkin, l’énergie solaire sera moins chère que les énergies fossiles d’ici 2040.

L’internet de l’Energie , c’est la onvergence de l’internet de communication pour la coopération énergétique

Le CEA nous apporte les éléments de compréhension d’un réseau Smart Grid

Cas réel : le projet Nice Grid expliqué